ACCUEIL|CONTACT|ÉDITIONS PRÉCÉDENTES|MENTIONS LEGALES
الصالون الدولي للكتاب بالجزائر Le salon ProgrammeEsprit panaf Photos & vidéos Presse  
 
 

 
SILA

Akram El Kebir, romancier et journaliste
Actu SILA 2016
" DE LA POSSIBILITE DE TOURNER LA PAGE "

Vous venez de publier aux éditions Apic, votre deuxième roman intitulé « Vivement septembre ». Un titre qui ne semble pas révéler son contenu.

Effectivement, ce titre ne reflète pas le contenu. Le titre a été décidé à la dernière minute. J’ai trouvé qu’il était bien car quand on dit « vivement septembre », on sort de l’été et de la fournaise caniculaire. Le temps se rafraîchit un peu. On rentre dans une nouvelle année académique. C’est la possibilité de tourner la page et d'ouvrir une page blanche. Il y a quelque part un espoir dans le mois de septembre.

Un petit aperçu sur la trame de l’histoire…

C’est l’histoire d’un correcteur, répondant au nom de Wahid qui se déroule entre 2013 et 2014. Au début, il gagne sa vie en corrigeant des articles de presse. Il s’était tissé quelques réseaux qui lui ont permis de subvenir à ses besoins. Il corrigeait des livres d’auteurs et des thèses d’étudiants chez lui. Il est en retrait de la société. C’est un névrosé par excellence. Une de ses rares amies, Yasmina l’encourage à publier un roman puisqu’elle-même est ancienne professeur de français au lycée. Elle a laissé tomber l’enseignement pour ouvrir une librairie en pleine centre d’Oran. Elle est persuadée que son ami détient une âme d’artiste. Après moult hésitations, Wahid se lance dans l’écriture sans trop y croire. Son roman fera même l’objet de vente dédicace chez son amie de cœur Yasmina.

Votre roman se caractérise par l’enchevêtrement de deux romans en un seul ?

Il y a le livre de l’auteur et le livre du personnage. Cela m’avait un peu amusé de faire écrire au personnage un livre, ensuite de l’offrir aux lecteurs. J’ai aimé cet exercice. Quoiqu'il faille le dire le livre du personnage n’a rien à voir avec le livre de l’auteur. Il ne s’agit, nullement, d’une continuité de l’autre livre. Il y a juste de temps en temps des petites insinuations, des clins d'œil d’un livre à une autre. Ce roman est un exercice qui me plait d’autant plus que cela me change du journalisme qui demande plus de rigueur. Alors que l’écriture romanesque est un vraie plaisir. Donner vie à des personnages, laisser vagabonder son imagination, ne pas se donner de limites...c'est merveilleux

Entretien réalisé par Neila M 
Haut de Page ^




Espace exposants exposants

Espace réservé aux exposants du salon
Public Public
Informations utiles pour le public et visiteurs du salon
Revue de presse Revue de presse

Nous vous proposons les articles de presse qui ont été publié à ce jour, sur le salon international du livre d'alger 2016
Facebook
Salon international du livre
le SILA est présent sur Facebook. Un espace d'échange et d'informations pour être au plus près du salon, pendant le sila, mais aussi toute l'année. Pour être les premiers informés de notre actualité,...

 
littérature africaine SILA 2016
Copyright © 2010 - 2016 SILA - Salon International du Livre d'Alger
Tous droits Réservés 
Conception, Réalisation & Référencement
bsa Développement