ACCUEIL|CONTACT|ÉDITIONS PRÉCÉDENTES|MENTIONS LEGALES
الصالون الدولي للكتاب بالجزائر Le salon ProgrammeEsprit panaf Photos & vidéos Presse  
 
 

 
SILA

Focus sur l’Information et la Culture, côte à côte ou face à face ?
Actu SILA 2016
"LES MEDIAS SONT UNE SECONDE ECOLE DE LA NATION"

« L’Information et la Culture, côte à côte ou face à face » a fait l’objet d’une conférence tenue hier à la salle du Sila (Pavillon central) et modérée par Ghania Sid Athmane. Les intervenants Saâd Bouakba, chroniqueur au quotidien El Khabar, Said Khattibi, écrivain et journaliste et Belkacem Mostefaoui, ont donné des lectures différentes dans leur analyse du sujet. Saâd Bouakba a évoqué l’expérience des rubriques culturelles à travers les rédactions de quotidiens nationaux et notamment El Chaâb durant les années 1970-1980. Selon lui, ces rubriques étaient animées par des écrivains, des poètes et autres hommes de lettre. « C’était des spécialistes qui faisaient un travail littéraire remarquable apprécié et suivi pas les lecteurs. Cependant ces pages étaient les premières à être sacrifiées quand il y avait un discoures officiel ou une publicité de plus à publier » a-t-il souligné.


De son côté, le professeur Mostefaoui s’est étalé dans son intervention intitulé « Expression de la communication dans le patrimoine culturel algérien, faire face à la dynamique de la mondialisation ». «La culture est devenue un produit de consommation de masse qui a endoctriné d’une manière ou d’une autre les peuples. Ça me choque d’entendre un écrivain dire, mon produit alors qu’il devrait dire ma production ! », a soutenu l'intervenant. Pour lui, l’économie qu’engendrent ces multinationales, mastodonte de la communication, est paradoxalement un facteur immuable du développement des sociétés et de leur émancipation vers l’universel. « Les médias sont une seconde école de la nation. Si on veut développer nos ressorts culturels, il est important de maîtriser les nouveaux utiles technologiques pour ainsi promouvoir le potentiel culturel algérien toute en lui donnant de bonnes lectures », a-t-il dit. Il a regretté la « sous expression » dans le rendu du travail des journalistes culturels face à l’œuvre littéraire et artistique ». Comme, il a reproché aux médias audio- visuel de « folkloriser la marchandise culturelle ». De son côté et pour le dernier intervenant Said Khattibi, le résultat de l'échec de l’information culturelle remonte aux années 1960/1970. « La culturel n’est pas un produit de consommation. Les personnes impliquées dans sa promotion ne doivent pas s’adresser qu’à une élite mais à tous le peuple. Des sites culturels, il y en a par milliers, mais le public ne s’intéressent pas à la culture », a-t-il noté.

Sara Boualem 
Haut de Page ^




Espace exposants exposants

Espace réservé aux exposants du salon
Public Public
Informations utiles pour le public et visiteurs du salon
Revue de presse Revue de presse

Nous vous proposons les articles de presse qui ont été publié à ce jour, sur le salon international du livre d'alger 2016
Facebook
Salon international du livre
le SILA est présent sur Facebook. Un espace d'échange et d'informations pour être au plus près du salon, pendant le sila, mais aussi toute l'année. Pour être les premiers informés de notre actualité,...

 
littérature africaine SILA 2016
Copyright © 2010 - 2016 SILA - Salon International du Livre d'Alger
Tous droits Réservés 
Conception, Réalisation & Référencement
bsa Développement