ACCUEIL|CONTACT|ÉDITIONS PRÉCÉDENTES|MENTIONS LEGALES
الصالون الدولي للكتاب بالجزائر Le salon ProgrammeEsprit panaf Photos & vidéos Presse  
 
 

 
SILA

Hulo Guillarbert, éditrice sénégalaise
Actu SILA 2016
"LE NUMERIQUE POUR TRANSMETTRE SA CULTURE  "

«Les éditions numériques, l’Afrique s’y met », était l’intitulé de la conférence animée, lundi au stand Esprit Panaf, par la sénégalaise Hulo Guillarbert, directrice des éditions numériques et papier « Diasporas Noirs », qui se dit définit comme « une activiste panafricaniste ».«L’Afrique commence à prendre place dans la sphère du numérique pour stocker sa mémoire, transmettre sa culture, ses langues et son histoire par des moyens autres que l'oralité », a-t-elle dit soulignant que l’édition numérique en Afrique n'est qu'à ses balbutiements. «Le numérique en Afrique n’est pas assez exploité ou développé.

Hulo Guillarbert

Il reste du chemin à faire. C’est un combat qui doit se mener au quotidien», a-t-elle noté. Hulo Guillarbert a explqué que sa maison d’édition fonctionne avec peu de moyens financiers. « On ne vend pas en Afrique. Ce sont les Africains de la diaspora qui achètent nos livres », a-t-elle appuyé appelant à améliorer la situation de l’édition en Afrique.«L’Internet nous offre l’opportunité d’innover. Le numérique sauvegarde les connaissances et le savoir. Lorsqu’un vieillard meurt, c'est une bibliothèque brûle», a-t-elle dit, en reprenant une expression de l'ethnologue malien Amadou Hampâté Ba. Selon elle, le numérique est devenu le dépositaire de la mémoire collective. Hulo Guillarbert a estimé que l'oralité continue d’occuper une place importante dans les sociétés africaines. «Elle est un mode de communication et de transmission. Il y a même un retour à l’oralité, via le numérique comme le livre audio sur le net. Le livre sur support papier continuera d’exister », a-t-elle rassuré. « N’espérez pas vous débarrasser des livres. » Car le livre-papier est autonome, alors que le livre-virtuel dépend de l’électricité pour fonctionner. Si l’e-book tombe du cinquième étage, il est claire qu’il se casse, tandis que le livre classique reste intacte », a-t-elle dit reprenant l’écrivain italien Umberto Eco. Selon elle, le livre, traditionnel et virtuel vont ensemble, se complètent. Elle a estimé que l’édition traditionnelle doit réorganiser les métiers du livre à la lumière du numérique pour arriver à subsister et s'adapter aux nouvelles habitudes de lecture.

Yacine Idjer  
Haut de Page ^


 



Espace exposants exposants

Espace réservé aux exposants du salon
Public Public
Informations utiles pour le public et visiteurs du salon
Revue de presse Revue de presse

Nous vous proposons les articles de presse qui ont été publié à ce jour, sur le salon international du livre d'alger 2016
Facebook
Salon international du livre
le SILA est présent sur Facebook. Un espace d'échange et d'informations pour être au plus près du salon, pendant le sila, mais aussi toute l'année. Pour être les premiers informés de notre actualité,...

 
littérature africaine SILA 2016
Copyright © 2010 - 2016 SILA - Salon International du Livre d'Alger
Tous droits Réservés 
Conception, Réalisation & Référencement
bsa Développement