ACCUEIL|CONTACT|ÉDITIONS PRÉCÉDENTES|MENTIONS LEGALES
الصالون الدولي للكتاب بالجزائر Le salon ProgrammeEsprit panaf Photos & vidéos Presse  
 
 

 
SILA

Journée Amazighité à la salle Ali Mâachi
Actu SILA 2016
" VALORISER LA LANGUE AMAZIGHE "

Une journée dédiée à l’amazighité a été organisée jeudi à la salle Ali Mâachi par le Haut commissariat à l’Amazighité (HCA). Les intervenants sont revenus sur les différents aspects de la langue, de la littérature et de l’édition en tamazight à travers, notamment la présentation de plus d’une vingtaine d’ouvrages récents. Le secrétaire général du Haut Commissariat à l’amazighité Si El Hachemi Assad a rappelé que le HCA dispose d’une expérience avérée qui n’est plus à démontrer dans le domaine de la valorisation, de la promotion de la langue et de la culture amazigh.

Alberto Ruy Sanchez

La chanteuse Nora At Brahim a, pour sa part, présenté, au public, son livre intitulé « Les berceuses algériennes de la Kabylie » et un CD, coédités par le HCA et les éditions « Voir par la Savoir ». L’artiste a révélé que l’ensemble des chansons kabyles répertoriées est le fruit de souvenirs. Des souvenirs, exhumés d’une oralité hérités de sa mère et de ses tantes. Elle a interprété certains chants. Place ensuite à une lecture croisée de quelques extraits de traductions vers tamazight de l’œuvre de Taous Amrouche « L’exil et la mémoire ». L’écrivaine Djoher Amhis a assuré la lecture en français et universitaire, Abdenour Abdessalem en tamazight. Djoher Amhis Ouksel est revenue sur le parcours littéraire de Taous Amrouche . L’après-midi, s’est caractérisée par la présentation des nouveaux lexiques de l’année 2016, publiés par le HCA. L’auteur Samir El Arifi, a dévoilé les grandes lignes de son dernier ouvrage « Tamazight de l’Atlas blidéen », fruit de cinq ans de recherche. « Il faut de travailler davantage, autour de tamazight vu que notre parlé est menacé. Ils restent, encore, de parfaits amazighphones mais ils se font de plus en plus âgés » dit-il. De son côté l’universitaire, Mohamed Salem Benzaid de Timimoun, est revenu sur la génése de sa dernière publication « Amawal Tmazigt Tazmalit ». Ce spécialiste a répertorié tous les mots en tazmalit qu’il a incorporé dans le tamazight. Selon lui, des us et des coutumes du Gourara commencent à disparaître alors que les chants de Ahlil, classés en 2005 par l’Unesco parmi le patrimoine universelle, sont chantés en tazmalit. « Les chercheurs et les étudiants ne trouvent pas, de nos jours, de livres de référence », a-t-il regretté. De son côté, Nora Tigziri, professeur au département de langue et de culture amazighes, a développé la problématique de la base de données numériques de la terminologie en tamazight. Une deuxième lecture croisée à été ensuite assurée par les universitaires Mohamed Sari et Habib Allah Mansouri.

Neila. M 
Haut de Page ^




Espace exposants exposants

Espace réservé aux exposants du salon
Public Public
Informations utiles pour le public et visiteurs du salon
Revue de presse Revue de presse

Nous vous proposons les articles de presse qui ont été publié à ce jour, sur le salon international du livre d'alger 2016
Facebook
Salon international du livre
le SILA est présent sur Facebook. Un espace d'échange et d'informations pour être au plus près du salon, pendant le sila, mais aussi toute l'année. Pour être les premiers informés de notre actualité,...

 
littérature africaine SILA 2016
Copyright © 2010 - 2016 SILA - Salon International du Livre d'Alger
Tous droits Réservés 
Conception, Réalisation & Référencement
bsa Développement